"Les valeurs olympiques donnent un sens au sport et aux performances de nos athlètes."

Le 8 juin, le COIB a invité ses membres, les fédérations sportives belges, pour son assemblée générale ordinaire qui se tenait au Belfius Congres Center à Bruxelles. C’était la première fois que cette réunion était présidée par Jean-Michel Saive. 

Lors de cette Assemblée générale, ont été approuvés la balance et les résultats au 31 décembre 2021 ainsi que le budget 2022. 

Quatre fédérations peuvent maintenant se présenter comme membres du Comité Olympique et Interfédéral Belge : 

  • L'ASBL Belgian Kickboxand Muaythai Organisation (BKBMO) 

  • L’ASBL Association Interfédérale du Sport Francophone (AISF) 

  • L'ASBL Vlaamse Sportfederatie (VSF) 

  • L'ASBL Leitverband des Ostbelgischen Sports (LOS) 

Par ailleurs, les mandats suivants ont été approuvés lors de cette assemblée générale : 

  • Tim Brys et Jorre Verstraeten, tous deux membres de la Commission des athlètes du COIB, représenteront cette Commission lors de l’assemblée générale (mandat de quatre ans 

  • Ann Wauters, présidente de la Commission des athlètes du COIB, représentera la Commission au Conseil d’administration du COIB (mandat de quatre ans) 

  • La Loterie Nationale sera représentée au Conseil d’administration du COIB par Jannie Haeck (mandat de quatre ans) 

  • Pierre-Olivier Beckers et Ingmar De Vos, représenteront le CIO au Conseil d’administration ainsi qu’à l’assemblée générale du COIB (mandat à durée indéterminée). 

Lisez ci-dessous le discours du Président du COIB, Jean-Michel Saive. 

"Je vous souhaite de tout cœur la bienvenue à cette assemblée générale du COIB. Merci à notre partenaire Belfius d'avoir rendu cet endroit à nouveau disponible.
J'ai l'honneur de vous accueillir pour la première fois en tant que président du COIB. Huit mois après les élections, il y a déjà beaucoup de choses à dire, et nous prendrons le temps d'en parler ce soir. 

Nous ont quittés

Nous sortons d’une période difficile et intense. Et hélas, plusieurs personnes chères à nos cœurs nous ont quittés cette année.
Je pense à l’Olympien Jean Simonet, qui avait pris part au marathon d’Helsinki en 1952. Je pense aussi à Léo Lefevre, l’ancien président et secrétaire général de la LBFA. Également à Raoul Theeuws, qui a été le coach de l’équipe belge de tir à l’arc pendant 25 ans. Hugo Brioen, qui a présidé durant 7 ans la fédération belge d’escrime. Enfin à Paul Van Lierde, de l’Association Francophone d’Aïkido, Géraldine Chardome de la Fédération Belge de Hockey et Guido Piessens de Belgian Sailing.
Je vous demande d’observer un moment de silence pour toutes les personnes qui nous ont quittés.


Merci à Pierre-Olivier Beckers et Philippe Vander Putten

Comme je l'ai dit, il y a beaucoup à dire. C'est avec beaucoup d'enthousiasme que j'ai repris le flambeau de Pierre-Olivier Beckers. Je tiens à le remercier une fois de plus pour cette transition fluide. Et merci également à Philippe Vander Putten, qui a récemment quitté son poste de directeur général, pour toute l’aide qu’il a apportée.

Vous le constaterez bientôt : le nouveau tandem, constitué de Cédric Van Branteghem et de moi-même, s’est mis au travail avec de nouvelles idées, de nouveaux accents, de nouveaux projets. Mais les fondations, la maison que nos prédécesseurs ont construite, restent fermement en place, et nous pouvons nous appuyer sur celles-ci pour poursuivre notre travail.

Nous, c'est-à-dire avant tout notre nouveau conseil d’administration, et je tiens à remercier toute l’équipe pour ce bon départ. Ensemble, nous avons déjà accompli un travail considérable, notamment en repensant notre vision et notre mission.

D'autre part, les différentes commissions, elles aussi, ne se sont pas croisé les bras. Je pense en premier lieu à notre commission des athlètes, qui représente la voix des athlètes, et à sa nouvelle présidente Ann Wauters, mais aussi à la commission de sélection et à la commission des officiels. Deux nouvelles commissions seront bientôt opérationnelles, l'une destinée aux fédérations non olympiques et l'autre à l'entourage des athlètes. Il y a également un groupe de travail qui réfléchit à la manière dont nous pouvons renforcer notre coopération avec le Belgian Paralympic Committee. Enfin, j'aimerais formuler un petit mot de remerciement à l'adresse des collaborateurs de la Cour Belge d'Arbitrage pour le Sport.


Tokyo 2020 et Pékin 2022: un succès historique

J'ai évoqué plus tôt les nouveaux accents que nous voulions apporter à notre vision. Soyons clairs: notre objectif principal pour les Jeux olympiques demeure d'obtenir des résultats, et j'entends par là au minimum un classement dans le top 8, ainsi que gagner des médailles. Les derniers Jeux d'été et d'hiver ont constitué un succès historique à cet égard. À Tokyo, 56 % des athlètes ont reçu un diplôme olympique. Les Jeux de Pékin 2022 resteront dans l'histoire comme les meilleurs Jeux d'hiver de notre pays depuis 1948 : nous avons obtenu 6 places dans le top 8, Hanne Desmet a été la première médaillée féminine dans une discipline individuelle de sports d'hiver, et, bien sûr, Bart Swings a été le premier athlète doublement médaillé aux Jeux d'hiver. À cet égard, je donnerai la parole à notre directeur de sport d’élite Olav Spahl pour qu'il vous en dise plus.

Si les Jeux Olympiques précédents ont revêtu un caractère historique, les prochains le seront avant même qu'ils ne commencent ! Les Jeux de Paris représentent une énorme opportunité en raison de leur proximité. Ce sera non seulement l'occasion pour nos athlètes de prendre le départ dans des conditions optimales, mais aussi l'occasion de rassembler tout le pays derrière le Team Belgium. Que ce soit à Paris ou ici en Belgique, nous allons faire en sorte que ces Jeux laissent une trace. Cela profitera non seulement à nos athlètes, mais aussi à vous en tant que fédérations.

Mais avant Paris, le calendrier est bien rempli avec d'autres événements : dans un mois, les Jeux Mondiaux débuteront à Birmingham, aux États-Unis, un événement idéal pour mettre nos sports non olympiques à l'honneur. Il sera suivi par l'EYOF à Banská-Bystrica, en Slovaquie. 

Notre ambition sportive est grande, et elle grandit chaque jour. Lors des divers stages, que ce soit le stage pour nos jeunes athlètes à Vittel et Duisbourg ou le stage élite à Belek, j'ai pu constater de mes propres yeux que le Team Belgium regorge de talents, et que ces talents bénéficient d'un excellent soutien, grâce à un encadrement médical et scientifique de classe mondiale, et une équipe qui permet d’améliorer chaque étape sur le chemin des Jeux.


Merci à nos partenaires

Ce sont avant tout nos principaux partenaires sportifs qui concrétisent avec nous cette ambition croissante. Grâce aux efforts consentis par Sport Vlaanderen, Adeps et Ostbelgien et à la bonne collaboration avec ces partenaires, notre pays progresse année après année dans les classements internationaux des résultats sportifs.

Sur le chemin que nous empruntons vers les Jeux Olympiques, nous pouvons également compter sur de nombreux autres partenaires. Citons la Loterie Nationale bien sûr, le partenaire par excellence du sport en Belgique, mais aussi nos partenaires commerciaux. Nous avons également signé récemment un nouveau protocole d'accord avec la Défense, qui soutient pour sa part les athlètes de haut niveau. Merci à tous.

Et je ne n'oublie certainement pas les fédérations sportives. En tant que président, je m'efforce d'établir des contacts plus étroits avec toutes les fédérations sportives. Je veux rendre visite à chacun d'entre vous dans le cadre de ce mandat. Pour un quart des fédérations, des entretiens ont déjà eu lieu au cours de ces premiers mois.

Cette année, le COIB investit à nouveau 5 millions dans le sport de haut niveau. Un budget qui est consacré à la participation aux compétitions et aux stages préparatoires. Mais dont 3 millions sont alloués à vous, les fédérations, au travers de Be Gold et de projets spécifiques.


L'athlète plus que jamais au centre de nos activités

Les athlètes sont plus que jamais au centre de nos activités. Leurs résultats inspirent les jeunes et les moins jeunes. Ils encouragent les gens à être actifs, et ils symbolisent bien plus qu'une médaille ou un trophée.

J'en viens donc aux valeurs olympiques. Au cours de ce mandat, je veux mettre ces valeurs à l'honneur. Il ne s'agit pas là de mots creux, mais de la pierre angulaire essentielle du Mouvement Olympique, qui donnent un sens au sport et aux performances de nos athlètes. 

L'amitié, le respect de soi et de l'autre, le fair-play. Ce sont ces valeurs qui font la différence. En les adoptant, nous contribuons à créer un monde meilleur, et malheureusement, le monde d'aujourd'hui en aurait bien besoin.

Le COIB lui-même apporte sa pierre à l'édifice : en déployant des efforts pour atteindre l'égalité des sexes dans le sport, par exemple, par le biais de la commission Gender Equity, la coopération avec les Game Changers ou le projet européen EQUIP. Le COIB veut être un exemple en la matière, et avec Dominique Monami en tant que première femme vice-présidente et avec la parité hommes-femmes au sein du bureau du conseil d'administration, je crois que nous sommes sur la bonne voie. Sans oublier aussi Kim Gevaert en tant que nouvelle présidente de la Belgian Olympians Association.

La lutte pour un sport propre où les efforts déployés pour plus de durabilité constituent également des domaines dans lesquels nous prenons des initiatives et nous impliquons dans des projets existants. Nous soutenons les Olympiens en proie à des difficultés financières par le biais de la Fondation Solimeda. La Belgian Olympic Academy travaille à une meilleure formation des managers sportifs. Et sans oublier de nombreuses initiatives, qui seront certainement évoquées plus tard.

Pour conclure, je tiens à tous vous remercier pour le soutien chaleureux que j'ai ressenti au cours de ces premiers mois. Je suis sûr que nous pouvons réaliser de grandes choses ensemble.

Enfin, je tiens à vous féliciter toutes et tous pour avoir réussi à maintenir le monde du sport à flot pendant cette période compliquée. Une période de pandémies, et d'autres obstacles et difficultés. Merci aux fédérations, aux ligues, aux clubs, aux officiels et aux bénévoles.


Merci.

Jean-Michel Saive

Président

Toutes les nouvelles

Encore 113 jour jusqu'au
Festival Olympique de la Jeunesse Européenne d'hiver Frioul-Vénetie julienne 2023